En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de Cookies ou autres traceurs permettant à epures de réaliser des statistiques de visites.

Epures accueille un atelier d'étudiants de l'ENTPE, et des masters Altervilles et Gestion de l'environnement

  • Imprimer
Taille des caractères :

terrenoire actuAppartenant aux quartiers anciens de Saint Etienne et accueillant également des secteurs d'habitat social, le quartier de Terrenoire fait face à un enjeu de renouvellement urbain. C’est pourquoi a été engagée par epures une étude de stratégie urbaine à l’initiative de la Ville de Saint-Etienne, de Saint-Etienne Métropole et d’EPORA, en partenariat avec l’Agence Régionale de Santé.
La question de la qualité de l’habitat, et celle des liens entre les différentes composantes du quartier rend nécessaire l'engagement d’une réflexion globale sur le quartier, sur son évolution et ses enjeux à court, moyen et long terme, tant en terme d'amélioration de l'habitat, des espaces publics, que de développement économique et social. Les études ont notamment permis de mettre en exergue l’existence de « plusieurs » Terrenoire : faubourg mixte ancien, quartiers pavillonnaires, zones économiques, secteur d’’ensemble d’habitat social collectif… chacune de ses composantes vivant différemment son rapport à l’accessibilité mais aussi aux mixités sociale et fonctionnelle.
Pour poursuivre ce travail, epures accueille pendant une semaine un atelier d’une cinquantaine d’étudiants du cursus « aménagement et politiques urbaines » de l’ENTPE, du parcours « Altervilles » (Université Jean Monnet et Sciences Po Lyon) du Master Ville et environnement urbain, et du parcours « Prévention et gestion des altérations environnementales » du Master Gestion de l’environnement.
L’objectif du travail de ce groupe inter formation est de de construire une analyse des conditions de « vivre ensemble » (enjeu de cohésion sociale et d’attractivité résidentielle) et de « vivre sainement » (enjeux de santé publique), dans un contexte de « confins urbain » : la réinvention des « marges et entrées de ville », à la fois sous l’angle « aménagement et urbanisme » mais aussi « vie de quartier » (liens sociaux, rapport au « reste » de la ville).